Comment utiliser KEP

Le but principal de ce text est d’expliquer comment utiliser et compréndre KEP. Car c’est le context des mots qui leur donne leur signification, nous devons d’abord expliquer dans quel context nous comprenons les termes "hôpital" et "KEP".

Le context du terme "hôpital"

  • le rôle principal d’un hôpital est de fournir les services diagnostiques et thérapeutiques, selon les exigences des médecins pendant les soins médicaux. Pour pouvoir remplire ces services, l’hôpital offre également certaines services sociales et hotelières.
  • à la différence de producteurs des articles qui ciblent à la production efficace et à faible cout, une telle perception n’est pas si évidente dans le secteur des services.
  • en plus, la production des articles dispose d’une autre avantage, à savoir de l’existence de standards et de critères clairs pour l’utilisation du matériel, du travail et de l’équipement. Dans une telle production, la qualité et l’efficacité sont constamment contrôlées et mesurées, y incluant la contrôle de sortie de la production avec un effet en retour. Le processus de la production est corrigé par la suite. Par contre, dans le processus de traitement, c’est plus difficil de déterminer de critères universels et pertinents.
  • il faut aussi noter, que l’organisation traditionnelle d'un hôpital se compose de plusieurs couches d’administration qui gèrent les unités de services particulières. Par conséquent, si on se concentre à la direction de ces unités, nous ne dirigeons plus l’hôpital comme une institution qui traite des patients.

Le context du terme "KEP"

  • KEP est un instrument du benchmarking de processus/productivité. Le benchmarking de productivité est une méthode traditionnelle pour augmenter l’efficacité en industrie sous la forme d’adaptation de la meilleure pratique de production. Depuis la fin du siècle dernier, le benchmarking de productivité se généralisait dans le secteur des services et maintenant même dans le secteur de santé.
  • KEP décrit l’efficacité économique des traitements médicaux. KEP n’aspire pas aux évaluations des médecins concrets, par contre, il rend seulement possible de comparer et d’evaluer les traitements médicaux – il décele les sphères où les traitements médicaux sont fixés d’une manière inefficace. De montrer ces sphères, c’est le rôle du fichier DIVERSITÉ, qui est l’instrument pour l’analyse de la stabilité de dépenses, et fait partie standard de l’ensemble de KEP.
  • dès que KEP identifie les sphères inefficaces, c’est utile de les objectiviser et subséquemment décider, s’il s’agit d’une inefficacité insoluble.
  • KEP est un instrument pour chacun qui s’interesse à la productivité dans le secteur de santé et qui cherche l’ajustement optimal des processus médicaux.

Comment utiliser KEP

  • Dans le cadre de KEP, vous recevrez un fichier html KEP (8 segments de dépenses et 8 caractéristiques complémentaires) et un fichier html DIVERSITÉ (les cubes qui reflètent la mesure de l’homogénéité de dépenses de production dans les sphères particulières de votre production).
  • Commencez par le fichier DIVERSITÉ. Celui va vous montrer, où sont les parties de votre production avec les dépenses inhomogènes (la tinte sombre du cube au milieu). Ensuite, régardez si ces parties de votre production sont signifiantes par rapport aux dépenses; cela vous allez découvrir selon la tinte sombre de la même partie du cube à gauche (le cube de dépenses). Enfin, après cette première analyse vous allez voir, quelles parties de votre production sont en danger de l’inefficacité (au niveau de bDRG) et quel impact financier cette inefficacité peut avoir. Ayant ces résultats, une révision de l’organisation de processus cliniques devrait suivre (une révision de l’organisation de processus dans la salle d’opération, d’hospitalisations au ISU, la durée de ces hopitalisations etc.).
  • Ensuite, nous vous conseillons de comparer de résultats de KEP avec une autre institution, éventuellement avec l’ensemblé des valuers standards. La comparaison de données annuelles d’un même fournisseur peut être aussi très utile. Comme déjà mentionné à l’introduction, vous allez utiliser KEP surtout comme un instrument du benchmarking pour l’adaptation de la bonne pratique, ainsi si vous avez de la chance de pouvoir se laisser comparer avec les autres, faitez-le ! Vous pouvez bien découvrir, que même les processus, que vous pensez de gérer bien (c’est-à-dire les processus homogènes du point de vue de dépenses) peuvent être couteux en comparaison avec un autre fournisseur pertinent. Le benchmarking va vous montrer, où il vous faut déployer vos forces et aux quelles valeurs vous devrez aspirer, c'est-à-dire quel est votre but réel.
  • Si vos processus médicaux sont stables (avec une variabilité base de dépenses) et vont réussir dans la comparaison avec les autres (au niveau de l’efficacité temporelle et organisationnelle), il est toujours possible, que vous produissez avec plus hautes dépenses que les autres. Tout ça peut être causé par la double fonction de l'hôpital (voir plus bas). En ce cas, une révision de tous les sources qui entrent dans les activités médicaux (le prix de livraisons, de l’equipement, de la médication, du personnel etc.) devrait suivre.

Le procédé susmentionné teste la stabilité de processus de production, grâce au benchmarking leur compétitivité et reflète la double fonction d’un hôpital:

  • la conversion du matériel en activités médicales
  • la préscription des activités médicales pour supprimer les problèmes du patient

Soulignons, que c’est surtout la deuxième fonction qui est la plus principale d'un hôpital comme une institution. C’est elle, qui est responsable pour les différences dans l’efficacité parmis les hôpitaux. Ajutons encore, que de maîtriser la première fonction dépend de la qualité de la diréction des unités de services, tandis que de maîtriser la deuxième, et plus importante fonction, dépend de la qualité de la diréction des traitements médicaux.